Imprimer PDF

L’association marocaine des maladies auto-immunes et systémiques (AMMAIS) tient sa journée de l’auto-immunité, le samedi 23 novembre à Casablanca à l’hôtel Palace d’Anfa.  La manifestation sera présidée par le Professeur Loïc Guillevin, président de la société française de médecine interne et président d’honneur d’AMMAIS.


Les maladies auto-immunes et systémiques entre  organes cibles et zones sanctuaires en seront la problématique principalement débattue, au travers de l’examen des mécanismes de protection contre ces pathologies, constitués par les barrières physiques et les zones sanctuaires,  ainsi que de leur défaillance, notamment dans des organes cibles (reins, foie, système nerveux…).
On rappellera que dans les maladies  auto-immunes (MAI),  le  système immunitaire, destiné à nous protéger des agents  étrangers (bactéries, virus)  et de nos propres cellules cancéreuses,  commet des erreurs et détruit  des tissus sains, les «percevant» comme étrangers. On parle de maladie systémique  quand  plusieurs organes sont touchés successivement ou simultanément, sans d’ailleurs qu’elle soit forcément d’origine auto-immune.
Les causes  des maladies auto-immunes  et systémiques sont d’origine multifactorielle et leur  survenue  serait en particulier  le fruit des hasards de l’environnement mais aussi évidemment de dysfonctionnements internes : la défaillance de la fonction  des barrières physiques protectrices, à l’interface entre l’organisme et le milieu extérieur,  joue un rôle fondamental dans  l’origine de ces pathologies  en permettant l’expression de facteurs déclencheurs environnementaux et génétiques.
Outre la peau et  la barrière alvéolaire,  la barrière intestinale est ainsi la plus grande surface de contact entre le milieu extérieur et le milieu intérieur : elle prévient la pénétration dans l’organisme des micro-organismes, des virus, des antigènes et des toxines, contenus en grande quantité dans la lumière intestinale. L’altération de cette imperméabilité serait à l’origine de certains désordres auto-immuns. La muqueuse est en effet le site principal d'exposition du système immunitaire aux antigènes de l'environnement et le trajet principal de pénétration des agents infectieux dans l'organisme. L'intestin contient d’ailleurs la plus forte concentration de cellules immunologiquement compétentes.
Certains organes, par ailleurs, sont en apparence immunologiquement privilégiés : ces zones dites sanctuaires comprennent le cerveau, une partie de l’œil, les testicules et l’utérus (fœtus).
Pour illustrer toute cette problématique,  deux pathologies  auto-immunes et systémiques à organes cibles différents seront plus particulièrement passées en revue : le lupus systémique et la sarcoïdose. Le lupus systémique est l’archétype des maladies auto-immunes non spécifique d’organe et la sarcoïdose une maladie systémique à cible pulmonaire presque constante.
Ces deux pathologies  ont été choisies en raison du réel problème de santé publique qu’elles posent au Maroc malgré leur relative rareté.
Le  lupus systémique atteint en effet relativement fréquemment  certains organes vitaux,  tel le  rein, et présente un vrai danger pour la femme  au cours de la grossesse  en l’absence de diagnostic  et de prise en charge appropriés. 
La sarcoïdose se distingue, elle, par la présence de certaines lésions histologiques appelées granulomes épithéloïdes pouvant se former dans  chaque organe et menacer  le pronostic vital  par  ses atteintes du poumon, du cœur ou du système nerveux central. Une bonne appréhension de cette pathologie paraît utile dans la mesure de la présence d’une  tuberculose endémique et  d’une confusion possible entre ces deux affections.
Lors de la manifestation,  des points particuliers  seront faits  également sur les atteintes auto-immunes du foie, les  myosites  et la prise en charge de l’hypertension artérielle pulmonaire dans les maladies auto-immunes et systémiques.             
Un atelier pratique de techniques biologiques sera organisé, par ailleurs  à l’intention des médecins biologistes en fin de journée : les principes et les applications  de la technique  Microarray  pour l’analyse de l’HLA dans les maladies auto-immunes et la détection des maladies génétiques y seront exposés.
Au total, la journée  concerne tous les professionnels de santé, médecins comme pharmaciens, de par la transversalité des thèmes étudiés et la place prépondérante que prennent les maladies auto-immunes  dans les derniers développements de la science médicale. Il n’est d’ailleurs que de rappeler que ce type de pathologies dont le nombre dépasse la centaine, constitue la 3ème cause de morbidité  après les cancers et les maladies cardiovasculaires, et touche  entre 7 à 10 % de marocains, dont plus de 80% sont des femmes  qui sont de ce fait au cœur de l’auto-immunité.
Inscription pour la journée  (paiement sur place) : 100 Dh

Programme :

 

8h30 : accueil des participants, exposition des stands
Matinée : Les maladies auto-immunes systémiques et leurs organes cibles
Modérateurs : Pr Ali Hda  et Dr Amina Benzakour
9h : les organes cibles des maladies auto-immunes et les sites immunologiquement privilégiés Dr Khadija Moussayer
9h10 : Le lupus systémique et l’atteinte des organes à risque Dr Nezha Fassi-fihri
9h30 : la contribution des auto-anticorps dans le diagnostic et la surveillance du lupus systémique   Dr Fouzia Chraibi
9h50 : les atteintes auto-immunes du foie    Pr Nawal  kanouni
10h : discussion                                         10h 30 : pause café
2ème session : prise en charge thérapeutique des atteintes cibles des MAI systémiques
Modérateurs : Pr Zahir Amoura et Pr Hassan Elkabli
11h : Les actualités thérapeutiques dans le lupus systémique   Pr Zahir Amoura
11h20 : La prise en charge de l’HTAP des maladies auto-immunes et systémiques  Pr Loic Guillevin
11h40 : discussion
12h : la prise en charge diagnostique et thérapeutique des myosites auto-immunes                     Pr Loic Guillevin

12h30 : discussion                                 13h : déjeuner

Après-midi : sarcoïdose, maladie systémique à cible pulmonaire
Modérateurs : Pr Hamid Mohattane et Dr Amina Lamriki
15h : la sarcoïdose  et son spectre clinique  Pr Dominique Valeyre
15h20 : la biologie de la sarcoïdose Dr Malika Benkiran
15h35 : actualités thérapeutiques dans la sarcoïdose Pr Dominique Valeyre

16h : discussion                                  16h30 : pause café
Modérateurs : Pr Loïc Guillevin et Pr khadija Echellali
17h :   le privilège immun de l’œil et sa rupture Dr Mohammed  Chahbi
17h15 : le privilège immun du SNC et sa rupture   Pr Ilham Slassi
17h : 30 : Focus : comment un site est immunologiquement privilégié ? DR Khadija Moussayer
17 h à 18h : atelier pratique de techniques biologiques (parrainé par Biocorp) et destiné aux biologistes : Technique  Microarray : principe et exemple d’application en biologie clinique  pour l’analyse de l’HLA dans les maladies auto-immunes et la détection des maladies génétique   Dr Benjamin Hansen

18h : recommandations et clôture

Contact  :
DR Khadija Moussayer,  présidente d’AMMAIS
Tél : 05 22 86 23 63  GSM : 06 63 21 89 49
Mail : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

Suivez-nous sur Facebook

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui16
mod_vvisit_counterHier59
mod_vvisit_counterCette Semaine192
mod_vvisit_counterDernière semaine588
mod_vvisit_counterCe mois998
mod_vvisit_counterDernier mois3581
mod_vvisit_counterTous6164314